RT 2020

 

Avant la mise en place de la RT2020, la RT2012 est actuellement la réglementation thermique applicable pour tout projet de construction.



 

Le grand projet de la RT 2020 est le bâtiment à énergie positive

La RT2020 va mettre en œuvre le concept de bâtiment à énergie positive, appelé aussi "BEPOS" au sein du Plan Bâtiment Durable.
Ces réglementations seront des réglementations d'objectifs, laissant une liberté totale de conception, limitant simplement la consommation d'énergie.
Les bâtiments à énergie positive sont des bâtiments qui produisent plus d’énergie (chaleur, électricité) qu'ils n’en consomment.
Ce sont en général des bâtiments passifs très performants et fortement équipés en moyens de production énergétique par rapport à leurs besoins en énergie.
Les murs, toits, voire fenêtres peuvent être mis à profit dans l'accumulation et la restitution de la chaleur ou dans la production d’électricité.
L'excédent en énergie se fait grâce à des principes bioclimatiques et constructifs mais aussi par le comportement des usagers qui vont limiter leur consommation.

Préparer la RT 2020

La réalisation d'habitat à énergie positive reprend les principes de la maison passive, en y incluant en plus des éléments de productions énergétiques tels que :

  • une ventilation avec la récupération de chaleur sur l'air vicié,

  • une isolation thermique renforcée,

  • une captation efficace de l'énergie solaire de façon passive,

  • des fenêtres de haute qualité,

  • la limitation des consommations énergétiques des appareils ménagers,

  • la récupération des eaux pluviales.

La RT2020 prévoit que tous les nouveaux logements construits dès 2020 seront obligatoirement à énergie positive.

La RT 2020 mise sur les énergies renouvelables

Afin d'atteindre les 20 % d'énergie renouvelable d'ici 2020 et de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre, la RT2012 demande l'utilisation d’une énergie renouvelable au minimum entrant en jeu dans la construction des maisons particulières.
Il peut s'agir soit de l’utilisation de capteurs solaires thermiques pour produire de l’eau chaude, soit de poêle ou chaudière à bois, de panneaux photovoltaïques pour produire de l’électricité ou encore d’être raccordé à un réseau de chaleur alimenté par des énergies renouvelables à au moins 50 %.
Un moyen de produire de l'énergie en vue de la RT2020 : le solaire passif.
L'énergie est captée par les parties vitrées installées selon l'orientation de la maison.
Ainsi l’énergie solaire stockée et accumulée pour chauffer l'eau par exemple ou produire de l'électricité.
L’investisseur peut en tirer avantage au bout de 5 ans grâce aux économies d’énergie réalisées.

Autres innovations prévues dans la construction des maisons prévues par la RT 2020

Le concept de vitrage chauffant par exemple permet une fonction 2 en 1 avec des fenêtres qui font également radiateurs.
Sa capacité d'isolation (seulement 7% de déperdition d'énergie) fait de lui un produit parfaitement adapté aux régions froides.
L'autre avantage de ce dispositif tient dans la technologie à infrarouges.
Puisque celle-ci ne brasse pas d'air chaud comme le ferait un radiateur à convection, il n'y a aucun déplacement de poussière et cela diminue également le risque d'humidité à l'intérieur de la maison.
Les infrarouges sont par ailleurs recommandés par les spécialistes médicaux afin de lutter contre les douleurs articulaires.

Normes RT 2012 et RT 2020 : quelles différences ?

La Réglementation thermique 2012 se concentrait essentiellement sur les aspects thermiques et sur l’isolation du logement.
La RT 2020 va plus loin puisqu’elle ajoute la production d’énergie et l’empreinte environnementale du foyer à ses exigences.
Le cycle de vie des matériaux, les conditions de fabrication des équipements sont également pris en compte dans un souci de protection de l’environnement.

Les normes de la RT 2020 pourraient inciter les artisans du bâtiment à se tourner vers des matériaux plus écologiques dans le secteur de la construction et de l’isolation comme le bois, le chanvre, la ouate de cellulose, etc.
Cette nouvelle réglementation thermique inclut également des critères basés sur le bien être des habitants.
La qualité de l’air intérieur et l’isolation phonique sont autant de points qui seront étudiés et améliorés.
Pour finir, la RT 2020 implique un tournant majeur dans le rapport qu’ont les particuliers avec leur consommation d’énergie.
Grâce au système de bilan passif ou positif, chacun devient acteur et producteur de sa consommation, afin de mieux la maîtriser.